Vendredi 6 janvier – 20h

RENAUD CAPUÇON &
GUILLAUME BELLOM

Récital

PROGRAMME

RICHARD STRAUSS (1864-1949)

Sonate pour violon et piano op.18

1 – Allegro ma non troppo

2 – Andante cantabile

3 – Finale

CLAUDE DEBUSSY (1862-1918)

Sonate n°3 pour violon et piano

1 – Allegro vivo
2 – Intermède. Fantasque et léger
3 – Finale. Très animé

SERGUEÏ PROKOFIEV (1891-1953)

Sonate pour violon et piano n°2 op.94 bis

1 – Moderato
2 – Presto – Poco piu mosso del – Tempo I
3 – Andante
4 – Allegro con brio – Poco meno mosso -Tempo I – Poco meno mosso – Allegro con brio

Renaud Capuçon, prestigieux violoniste qui se produit sur les plus grandes scènes depuis presque vingt ans et le pianiste Guillaume Bellom forment un duo exceptionnel dans un programme où la musique instrumentale est empreinte d’un lyrisme propre à des musiciens familiers de l’opéra : la dimension orchestrale des pages de Strauss, le pathétisme de la sonate de Debussy et l’exubérance de celle de Prokofiev, transcrite de la flûte par le compositeur à la demande du violoniste David Oistrakh.

RENAUD CAPUÇON

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon a commencé ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à 14 ans, où il a gagné de nombreuses récompenses durant ses cinq années là-bas. Ensuite, il a déménagé à Berlin pour étudier avec Thomas Brandis et Isaac Stern et a reçu le prix de la Berliner Akademie der Künste. En 1997, il est choisi par Claudio Abbado pour devenir Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester, pendant trois étés, travaillant avec des chefs comme Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Franz Welser-Möst et Claudio Abbado. 

Dès lors, Renaud Capuçon s’est imposé comme un soliste de très haut niveau. Il joue avec les grands orchestres: Berliner Philharmoniker, Boston Symphony Orchestra, Chamber Orchestra of Europe, Filarmonica della Scala, London Symphony Orchestra, New York Philharmonic, Wiener Philharmoniker, Orchestre de Paris, Orchestre National de France et Orchestre Philharmonique de Radio France. Il travaille avec de nombreux chefs, tels que Daniel Barenboim, Semyon Bychkov, Stéphane Denève, Ernő Dohnányi, Gustavo Dudamel, Christoph Eschenbach, Valery Gergiev, Bernard Haitink, Daniel Harding, Long Yu, Paavo Järvi, Andris Nelsons, Yannick Nézet-Séguin, François-Xavier Roth, Lahav Shani, Robin Ticciati, Jaap van Zweden.

Son engagement pour la musique de chambre l’a conduit à collaborer avec Martha Argerich, Nicholas Angelich, Daniel Barenboim, Yuri Bashmet, Yefim Bronfman, Khatia Buniatishvili, Hélène Grimaud, Clemens Hagen, Maria João Pires, Daniil Trifonov, Yo-Yo Ma et Yuja Wang, ainsi qu’avec son frère, le violoncelliste Gautier Capuçon. Il a ainsi notamment joué aux festivals de Berlin, Lucerne, Verbier, Aix-en-Provence, La Roque d’Anthéron, San Sebastián, Stresa, Salzbourg, Édimbourg et Tanglewood. Il a également représenté la France dans certains des événements internationaux les plus prestigieux.

Renaud Capuçon est le directeur artistique de deux festivals : les Sommets musicaux de Gstaad, depuis 2016, et le Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, qu’il a fondé en 2013. Depuis la saison 2021-2022, il est le directeur artistique de l’Orchestre de Chambre de Lausanne.

Renaud Capuçon a construit une vaste discographie et enregistre exclusivement chez Erato/Warner Classics. Son disque ‘Au cinéma’, comportant une sélection de musiques de films, est sorti en octobre 2018 et a reçu un grand succès critique. Son dernier enregistrement intitulé ‘Un violon à Paris’, paru en novembre 2021, réunit un large choix de petites pièces qu’il a enregistré avec le pianiste Guillaume Bellom.

En 2017, Renaud Capuçon a fondé un nouvel ensemble, les Lausanne Soloists, composé d’actuels et anciens étudiants de la Haute École de musique de Lausanne, où il est professeur depuis 2014. 

Il a été nommé chevalier dans l’ordre national du Mérite en juin 2011 et chevalier de la Légion d’honneur en mars 2016.

GUILLAUME BELLOM

Guillaume Bellom a l’un des parcours les plus atypiques de sa génération, menant des études de violon parallèlement au piano, depuis le conservatoire de Besançon jusqu’au CNSM de Paris. C’est au contact de personnalités musicales marquantes, telles que Nicholas Angelich et Hortense Cartier-Bresson, qu’il développe pleinement son activité de pianiste. 

Finaliste et prix “Modern Times” de la meilleure interprétation de la pièce contemporaine lors du concours Clara Haskil en 2015, il se révèle lors de cet événement dédié à la pianiste roumaine, elle-même violoniste à ses heures. La même année, il remporte le premier prix du concours international d’Épinal et devient lauréat de la fondation L’Or du Rhin, avant de remporter le prix Thierry Scherz des Sommets Musicaux de Gstaad l’année suivante. Le grand public le découvre lors des Victoires de la Musique 2017, où il est nommé dans la catégorie “révélation soliste instrumental”. Il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac en tant qu’artiste associé depuis 2018. 

Il s’est produit en soliste avec l’Orchestre National de France, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre National de Lorraine, sous la direction de Jacques Mercier, Christian Zacharias, Pierre Dumoussaud, Marzena Diakun. Il joue régulièrement dans le cadre du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, du Festival international de piano de la Roque d’Anthéron, de Piano aux Jacobins, du Festival Chopin de Nohant, des Festivals de Pâques et de l’Août Musical de Deauville, des Sommets Musicaux de Gstaad, du Salzburger festspiele ou encore au Théâtre des Champs Elysées, à l’auditorium de Radio France, à l’Opéra d’Athènes, au Concert Hall de Shanghai, à la Library of Congress de Washington, au Théâtre Mariinsky de Saint- Pétersbourg, avec des artistes tels que Renaud Capuçon, Paul Meyer, Yan Levionnois, Victor Julien-Laferrière, Ismaël Margain, Anna Göckel, Adrien Bellom, les quatuor Hermès, Girard, Hanson. 

Sa discographie comporte notamment deux albums dédiés aux œuvres pour quatre mains de Schubert (recompensé par un “ffff” Télérama) et Mozart, enregistrés avec Ismaël Margain pour le label Aparté, un disque en sonate avec le violoncelliste Yan Levionnois, paru en 2017 pour Fondamenta (“ffff” Télérama), un disque en solo paru chez Claves la même année, consacré à Schubert, Haydn et Debussy, ou encore un disque live avec le quatuor Girard consacré à la musique de chambre de Saint-Saëns pour B Records en 2019. PROCHAINEMENT