Pratiques amateurs accompagnées


concert famille philmon.fr

Pratiques amateurs accompagnées

Amateur : du mot latin amator, celui qui aime ! S’il est vrai qu’aujourd’hui les initiatives à destination des publics amateurs sont de plus en plus répandues partout en France -et on ne peut que s’en réjouir-, il faut reconnaître que sur le territoire de l’Aisne, les amateurs d’art vivant et de musique en particulier sont « rois » depuis tous temps !

Et la Cité de la Musique et de la Danse, avec sa dimension artistique et culturelle unique, va naturellement contribuer à propager cet « amour de la musique» – au delà même du territoire – pour le plaisir des grandes et petites oreilles…

Les pratiques amateurs accompagnées avec l’ADAMA

Coordonnés par l’ADAMA, les projets d’ateliers sont soutenus par le Conseil départemental de l’Aisne dans le cadre du Schéma départemental de développement des enseignements artistiques, avec le concours du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC de Picardie) au titre de l’encadrement professionnel des pratiques amateurs.

La Jeune Symphonie de l’Aisne

Restitution publique du travail inédit mené par François-Xavier Roth, des artistes des Siècles et des musiciens enseignant dans les conservatoires de l’Aisne, avec près de 90 élèves des écoles de musique du département. Une phalange symphonique de 110 musiciens, mêlant amateurs et professionnels dans une formule sans équivalent, dans le cadre de l’Atelier départemental d’orchestre symphonique de l’Aisne créé et coordonné par l’Adama.

Atelier départemental d’orchestre d’harmonie

L’Atelier départemental d’orchestre d’harmonie de l’Aisne est composé de professeurs des conservatoires et de plusieurs musiciens de l’orchestre Les Siècles ; il est placé sous la direction de Nicolas Simon depuis 2012, dans le prolongement complémentaire de La Symphonie des Siècles et de la résidence artistique de François-Xavier Roth et de l’orchestre dans l’Aisne. Il s’adresse aux élèves des écoles de musique et conservatoires du département à partir du cycle II/2.

Atelier départemental de musique ancienne

L’Atelier départemental de musique ancienne s’adresse aux élèves et aux professeurs des conservatoires et écoles de musique de l’Aisne souhaitant approcher la connaissance des techniques et du style propres à l’esthétique baroque, sous la conduite d’artistes spécialisés. Dirigé par Fabio Bonizzoni, cet atelier vise la réalisation d’un programme, sur instruments et diapason modernes, préparé par un stage d’une semaine à l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache, en collaboration avec le Festival de musique ancienne et baroque.

Renseignements et inscriptions : ADAMA 03 23 24 60 09

Avec le tissu associatif local

Soucieuse de s’ouvrir à tous les publics adeptes de musique, la CMD est là pour innover et inventer des projets fédérateurs qui puissent donner l’occasion aux associations locales de participer à des manifestations musicales d’envergure.

Certaines d’entre elles d’ailleurs sont aujourd’hui hébergées au sein de la Cité, bénéficiant ainsi de conditions optimales pour répéter. L’occasion pour elles d’intégrer davantage

le projet artistique et culturel de la Cité, notamment lors des temps forts dédiés aux pratiques amateurs.

Trois associations sont actuellement en résidence à la Cité de la Musique :

– L’orchestre symphonique, Le Cercle Musical, constitué de musiciens amateurs et d’élèves du Pôle d’enseignement artistique

– Et deux chorales : La Campanella et La Musarelle

Avec l’Education nationale – en partenariat avec l’Inspection académique.

Chaque année, 250 enfants en provenance de tout le territoire et en particulier des zones rurales se réunissent autour d’un projet de chant choral pour donner lieu en fin d’année à un spectacle à thème ( l’année dernière la Seine en Scène, à l’Auditorium de la CMD), un vrai challenge pour ces jeunes écoliers, dirigés par la dumiste( musicienne intervenante) Emilie Jeansson, recrutée par la communauté d’Agglomération du Soissonnais…

Heureux de pouvoir accueillir ces choristes en herbe, la CMD souhaite aller plus loin dans le partenariat et proposer – à certains groupes-, de participer au projet Tutti en Picardie !