Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale


Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale

L’implantation du projet DEMOS depuis 2013 dans le Soissonnais résulte d’une action concertée de la Communauté d’agglomération du Soissonnais et du Conseil Départemental de l’Aisne, avec le concours de la Ville de Soissons et des communes de Belleu, Venizel, Crouy et Villeneuve-Saint-Germain.

Mis en œuvre par la Cité de la musique à Paris, grâce au soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, ce dispositif expérimental propose un apprentissage intensif de la pratique orchestrale symphonique à des enfants de 7 à 12 ans qui n’ont pas accès aux écoles de musique pour des raisons socio - économiques et culturelles.
Il concerne une centaine d’enfants issus des quartiers de Soissons, Belleu, Venizel, Crouy et Villeneuve-Saint-Germain, répartis en sept ateliers encadrés par des musiciens de l’orchestre Les Siècles et par des professeurs des conservatoires du département.

Cette action s’inscrit ainsi dans le prolongement de la présence départementale des Siècles, dont elle constitue l’un des volets les plus importants. Elle s’appuie en outre sur des convergences artistiques à travers la direction d’orchestre de Nicolas Simon, investi parallèlement dans l’encadrement des ateliers d’orchestres départementaux, ou avec le travail vocal dirigé par Mathieu Romano.

Dans l’Aisne, DEMOS a aussi procédé de la volonté d’anticiper l’ouverture de la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons, dont la vocation est de conjuguer pédagogie et diffusion tout en recherchant l’élargissement et la diversification des publics.
Le partenariat éducatif entre professionnels de la musique et travailleurs sociaux constitue en effet un élément central du projet, qui s’appuie en particulier à Soissons sur les équipes des quatre centres sociaux de Chevreux, Presles, Saint-Crépin et Saint-Waast.

L’aboutissement final donna lieu à un concert en juin dernier (2015) à la Philharmonie de Paris, devant les yeux ébahis de leurs parents... mais aussi de notre Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, qui a largement succombé à l’enthousiasme de nos jeunes musiciens vêtus de bleu ce jour-là !

 Plus de renseignements sur DEMOS sur le site de la Philharmonie.